développement site internet

Mais c’est quoi un bon site internet ?

Créer son site internet, c’est facile ?!

Développer son propre site internet, facile ?! C’est vrai, et c’est faux en même temps. Tout dépend de vos compétences techniques, du temps disponible, des ressources de votre entreprise. Il faut cependant garder à l’esprit que la création de sa présence sur internet ne se limite pas à commander un nom de domaine sur un hébergeur et à installer WordPress.

Même si l’avènement des CMS et en particulier WordPress a permis à tout à chacun de pouvoir lancer rapidement son site web, en quelques clics depuis son canapé, il existe une vraie différence entre le site internet de tonton Bernard et un site jouissant d’une centaine de milliers de visiteurs chaque jour.

Mais pourquoi avoir une présence sur le web ?

L’intérêt d’avoir un site est que celui-ci travaille 7/7 jours et 24/24 heures pour vous. Vous pouvez communiquer auprès de votre audience, récolter des rendez-vous, et même vendre des produits sans être présent physiquement ! Une vraie révolution !

Vitrine virtuelle de votre activité

Si la création d’un site internet et le développement d’une présence sur internet sont devenus des étapes incontournables pour toute entreprise qui se respecte, ce ne sont pas des étapes qui doivent être prises à la légère.

Aussi trivial que cela puisse paraître, un site internet n’est ni plus ni moins qu’une vitrine virtuelle représentant votre activité, accessible via un chemin. Et comment emprunte-t-on ce chemin me direz-vous ? Et bien en ayant un plan pour s’y rendre. Aujourd’hui, ce plan c’est votre moteur de recherche, et le chemin, c’est votre nom de domaine —un alias vers une adresse IP d’un serveur présent quelque part dans le monde.

Votre site se doit, bien entendu, d’être le mieux placé possible. Si personne ne sait où se trouve votre magasin, comment voulez-vous attirer des clients ?! La facilité avec laquelle on peut trouver votre site internet s’appelle le référencement naturel. On peut améliorer ce référencement, grâce au SEO.

SEO, Kesako ?

Le SEO (ou Search Engine Optimisation) consiste à faire comprendre aux moteurs de recherche que vous existez. Pour faire simple, disons que plus vous êtes référencés, c’est-à-dire que vous avez des liens (routes) qui pointent (mènent) vers vous, plus vous montez dans le classement des moteurs de recherche et plus vous avez de chance d’être en top position sur Google.

Même si vous avez des visiteurs dans votre magasin, malheureusement ce n’est pas suffisant ! Imaginez ! Vous arrivez à attirer des centaines et des centaines de clients chaque jour dans votre magasin, mais tous vos visiteurs ressortent immédiatement sans achat. Il va falloir améliorer votre vitrine pour que ces visiteurs aient envie d’acheter les produits que vous avez à offrir.

Comment puis-je améliorer ma vitrine ?

1. Améliorer l’interface utilisateur (UI)

Améliorer la vitrine du magasin, c’est-à-dire l’UI, ou User Interface (interface utilisateur), à ne pas confondre avec l’UX, dont on reparlera plus loin.

L’interface utilisateur, c’est l’image que va dégager votre site web par rapport à votre marque. Des éléments tels que le design, la maquette, la définition des couleurs, le choix de la typographie (police d’écriture), ou encore la charte éditoriale. Le résultat de l’UI est une interface utilisateur, qui est présentée au visiteur. C’est la face visible de votre site web. L’image de la vitrine. Elle se doit d’être cohérente avec les documents print (ou supports imprimés) de communication de votre entreprise. On reprendra par exemple les couleurs de votre carte de visite ou les designs de vos éléments de communication pour créer votre identité visuelle.

L’UI est souvent confondue à tort avec l’UX, alors que ce sont deux choses bien différentes.

2. Améliorer l’expérience utilisateur (UX)

Reprenons l’exemple de notre magasin. La facilité avec laquelle on va pouvoir accéder au magasin, et naviguer à l’intérieur représente l’UX. On comprendra qu’il serait difficile de faire ses courses si les rayons sont mal rangés et mal indiqués. Et bien c’est la même chose avec un site internet.

L’UX ou User Experience (expérience utilisateur) ce sont tous les éléments nécessaires à la navigation d’un utilisateur sur le site.  On parle de navigation, mais on devrait dire expérience. Ce sont tous les éléments qui vont permettre une bonne expérience de l’utilisateur sur le site.
Tout bon site se doit d’être :

  • Référencé : les utilisateurs doivent pouvoir trouver facilement le site.
  • Ergonomique : c’est-à-dire pratique, on doit pouvoir accéder le plus simplement possible à n’importe quelle rubrique par exemple.
  • Intuitif : l’utilisateur doit pouvoir comprendre comment fonctionne la navigation, dès son arrivée sur le site. Il ne doit pas se perdre.
  • Cohérent avec l’UI précédemment définie : l’UI fait partie de l’UX. Celle-ci doit s’intégrer au mieux dans la navigation. L’UX doit reprendre les codes de l’identité visuelle définie par l’UI.
  • Efficace : il faut que la structure du site soit cohérente et logique pour que l’expérience de l’utilisateur soit fluide sur le site.
  • Accessible : c’est la capacité à être compatible tablette et mobile. On parle aussi de responsive design, c’est-à-dire que les éléments qui s’affichent à l’écran s’adaptent au device (appareil) sur lesquels ils sont affichés.

3. Avoir un site web performant

La performance d’un site internet c’est pour éviter la queue pour entrer dans votre magasin. On peut parler aussi par exemple de temps de chargement. On ferme tous une page Web si le site a mis plus de 2 secondes à s’afficher.

Cette partie est très souvent négligée, car c’est une partie technique et non visible directement. Pourtant, il s’agit d’un critère essentiel, qui est même pris en compte pour le référencement naturel aujourd’hui. Il s’agira entre autre de réduire le temps de chargement du site, sur desktop (ordinateur), mobile et tablette.

Une étude récemment conduite par Google, a démontré que sur mobile, un temps de chargement entre 1 et 5 secondes augmentait le taux de rebond de 90 % ! C’est énorme ! Et c’est comme si l’on ne conservait que 10 % des visiteurs !

Heureusement, des solutions existent, encore faut-il savoir les mettre en place… En voici quelques-unes…

Les solutions à mettre en place

  • D’abord, réduire l’usage de bibliothèques qui ne sont pas nécessaires pour le bon fonctionnement du site (ahhh, JQuery…)
  • Ensuite, travailler en mobile-first, c’est l’idée de penser le site d’abord pour mobile, et de le dériver sur desktop (et non l’inverse !)
  • Pensez à compresser les fichiers de développement. Il existe aujourd’hui de nombreux outils permettant de compresser le JavaScript et le CSS. On aurait tort de s’en priver !
  • Optimiser les images. C’est un levier énorme d’optimisation. Idéalement utiliser des formats de fichier tels que JPEG, PNG ou GIF. On parle de format de compression lossy (avec perte de qualité), mais les algorithmes de compression sont si efficaces aujourd’hui que celle-ci est à peine visible. Servir également des images adaptées à la taille des devices pour gagner en rapidité de chargement.
  • Utiliser un CDN, c’est-à-dire un Content Delivery Network (c’est un serveur très rapide, souvent équipé de SSD, capable de charger plus rapidement les assets (les fichiers utilisés par votre site, tels que les images, fichier JS, CSS, fonts, etc.)
  • Utiliser un système de cache pour mettre en mémoire les ressources les plus fréquemment requêtes sur votre site Web.

Bon, et bien maintenant que nous avons mis en place notre site internet, nous allons nous intéresser à amener du monde sur ce site. C’est l’objet d’un second article que j’ai écrit : Comment améliorer le trafic de son site ?


Laisser des commentaires