trafic web

Comment améliorer le trafic de son site ?

CategoriesAnalytics / SEA

Tout le monde veut faire connaître son site internet. Mais chaque jour sur la Toile s’ouvrent de nouveaux sites, et la concurrence est de plus en plus rude. Comment se fait-il que mon concurrent vend plus de produits que moi ? Pourquoi ? Comment faire mieux ? Comment rebooster mon site ? Vous l’aurez compris, le nerd de la guerre, c’est le trafic ! Voici quelques stratégies à utiliser.

Première étape : mettre en place des outils analytics

Reprenons l’exemple de notre magasin*. Analysons le comportement de vos visiteurs ; si tout le monde se dirige vers la sortie, alors qu’ils pensent se diriger vers la caisse, c’est qu’il y a un problème. Il s’agit ici de mettre en place un système de Tracking pour valider que le comportement des utilisateurs est bien celui qui est attendu.
La mise en place de ces outils de web analytics, vous permettra de suivre les conversions, et donc d’améliorer les principales faiblesses de votre tunnel de vente.

Il existe principalement 4 KPI ou Key Performance Indicator permettant de mesure l’efficacité de votre site web :

  • Le taux de rebond qui représente le nombre de visiteurs qui quittent votre site dès qu’il arrivent sur celui-ci. Un taux de rebond élevé peut signifier que l’UX est à revoir ou bien que la performance de votre site est mauvaise.
  • Le taux de refus correspond au pourcentage d’internautes qui ont visité votre site sans avoir initié un processus de conversion. Ils se sont baladés mais sont ressortis sans achat. Si le taux de refus est élevé, c’est peut-être parce que vos visiteurs ne sont pas suffisamment au courant des offres que vous proposez ou que l’appel à l’action n’est pas suffisamment fort…
  • Le taux d’abandon est le taux représentant les visiteurs qui ont entamé une procédure d’achat puis l’ont abandonnée. Cela peut être dû à des raisons diverses : produit trop cher, séquence de booking avec une mauvaise UX
  • Et enfin il existe le taux de conversion qui représente le nombre de prospects venus sur votre site qui décident de commander votre produit / vos services. Une bonne page de vente permet généralement d’augmenter ce taux de conversion.

Seconde étape : ajouter de la publicité pour booster le trafic

Faite la promotion de votre magasin ! il s’agira de faire de la publicité et créer du trafic payant. Sur internet, il existe deux possibilité pour obtenir du trafic : le trafic organique, ou le référencement naturel, et le trafic payant.

Attardons nous un peu plus sur ce dernier ; pourquoi utiliser du trafic payant, alors qu’il est possible d’obtenir du trafic organique ? Eh bien, ce dernier est complémentaire du trafic organique, car la source de ce trafic est différente. Il va vous permettre de booster votre trafic et de faire grossir votre communauté.

Il existe deux grande familles de trafic payant : le trafic payant provenant d’une requête contextualisée et le trafic provenant d’une audience.

Le trafic payant provenant d’une requête contextualisée

Le trafic payant provenant d’une requête contextualisée, c’est-à-dire d’un moteur de recherche. Il s’agit là d’un système d’annonceurs et d’enchères.
Explications :
On va taper une demande dans un moteur de recherche, par exemple : Comment perdre du poids ? Le moteur de recherche (par exemple Google), va alors nous proposer des résultats en rapport avec la demande, c’est le fameux référencement naturel.

Une minute ? On a dit que c’était du trafic payant ? On parle du SEO là ?

Oui, exactement, il s’agit du trafic naturel, et en plus de cela, Google va (dans cet exemple) mettre en avant des mots clés qui auront été achetés par des annonceurs. Par exemple : Ma soupe minceur pour perdre les kilos en trop.

Aujourd’hui, les deux grands acteurs de la publicité en ligne pour les moteurs de recherches sont ici (surprise!), les deux grands moteurs de recherche :

Le trafic payant provenant d’une audience

La seconde source de trafic se basera sur une audience, déjà existante, que l’on va cibler spécifiquement. On va pouvoir cibler cette audience en fonction des critères que l’on souhaite. Vous connaissez sûrement la citation « Si il n’y a pas de produit à vendre, c’est que le produit, c’est vous ! ». Prenons un exemple avec la publicité Facebook :

  1. L’annonceur va sélectionner des critères pour la vente de son produit en ligne. Par exemple : Mon produit s’adresse aux homme entre 35 et 50 qui souhaiteraient perdre du poids.
  2. Facebook va ensuite diffuser la publicité aux utilisateurs concernés : des hommes entre 35 et 50 ans, qui s’intéressent à la remise en forme par exemple
  3. La cible verra alors dans son fil d’actualité une publicité en rapport avec ses préoccupations. On parle aussi d’inbound marketing, c’est-à-dire que l’on cible les gens qui sont à priori déjà intéressés par nos produits !

Bien sûr, même si Facebook a une place prédominante sur le marché de la publicité, il existe différents acteurs en fonction de l’audience et du secteur d’activité que l’on souhaite viser. On peut en citer quelques uns :

Laisser des commentaires